L’enfant et la guerre

« Dire que quand nous serons grands, nous serons peut‐être aussi bêtes qu’eux ! »

Telles sont les « dernières paroles » de La Crique, stratège de l’armée des Longeverne, dans La Guerre des boutons (C&C n°132), publié en 1912, deux ans avant le commencement d’une Grande Guerre qui fit pour de vrai 9 millions de morts, parmi lesquels l’auteur Louis Pergaud, disparu dans la nuit du 7 au 8 avril 1915 sur le front de l’est lors d’une offensive contre l’armée allemande. Déclaré « mort pour la France », son corps ne fut jamais retrouvé.

Découvrez la suite de ce dossier pédagogique en téléchargeant le PDF (réservé aux enseignants)

Tous les titres associés

 

Accès enseignant

Inscrivez-vous ou saisissez vos identifiants magnard.fr pour accéder aux ressources réservées aux enseignants.

×

Déconnexion ...

Déconnexion en cours ... veuillez patienter ...
×

 

 
×