Auteur : Rudyard Kipling

Rudyard Kipling est un de ces auteurs dont la vie pourrait servir de base à un roman à succès. Rien en effet ne semble banal dans la biographie de cet auteur qui devint célèbre très jeune.

Né en Inde, en 1865, de parents anglais, il vécut à Bombay jusqu’à ses six ans. Puis, il revint en Angleterre avec sa petite sœur Alice pour poursuivre sa scolarité à Portsmouth. Jusqu’en 1877, il fut pris en charge par une famille d’accueil au sein de laquelle il connut des moments difficiles (sentiment d’abandon et cruauté de la part de la maîtresse de maison). Par la suite, en 1882, il retourna en Inde pour travailler dans un petit journal local de Lahore, la Civil & Military Gazette. Ce fut pour lui un excellent entraînement pour écrire et publier de très nombreuses nouvelles et se former ainsi à son futur métier de romancier.

En 1889, il s’embarqua pour un long voyage en Indonésie, en Chine, au Japon et enfin aux États-Unis, qu’il visita avec enthousiasme avant de revenir en Angleterre et de connaître le succès avec quelques nouvelles et son premier roman : La lumière qui s’éteint (1891). Pour soigner une dépression, il partit pour l’Afrique du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Ces voyages aux quatre coins du globe nourriront ses écrits d’un exotisme tout à fait nouveau. En 1892, il épousa la sœur d’un de ses amis défunts et s’installa aux États-Unis. Cette même année naîtra Joséphine, sa fille aînée, qu’il aura la douleur de perdre d’une pneumonie en 1899.

C’est pour elle qu’il écrit les Histoires comme ça (1902). Elle est la « Mieux Aimée » si souvent apostrophée par le narrateur et elle restera à jamais la « petite fille » de Kipling car il faut lire ces nouvelles comme la déclaration d’affection d’un père à sa fille chérie, à qui il raconte des histoires pour la distraire. La forme du conte permet en outre à l’écrivain de s’amuser en multipliant les jeux de mots et les fantaisies stylistiques.

L’originalité des contes de Kipling réside essentiellement, en effet, dans une écriture très ludique et dans un cadre dépaysant pour l’Européen de l’époque qui se trouve projeté en plein océan, au cœur du continent africain, ou bien encore à l’origine de l’humanité, lorsque l’homme commençait à se sédentariser : voyage géographique ou temporel, tout est réuni dans ces contes étiologiques qui nous font découvrir pourquoi la baleine ne mange que de tout petits poissons, pourquoi l’homme est entouré d’animaux domestiques, pourquoi certains animaux ont des silhouettes particulières…

Kipling reçut le prix Nobel de littérature en 1907 et mourut en 1936 à Londres. Si, aujourd’hui, cet incroyable auteur est surtout connu comme le père de Mowgli, héros du Livre de la jungle (1894) et du Second Livre de la jungle (1895), ce recueil nous donne l’heureuse occasion de nous rappeler que nous avons beaucoup à découvrir de ce grand auteur.

Accès enseignant

Inscrivez-vous ou saisissez vos identifiants magnard.fr pour accéder aux ressources réservées aux enseignants.

×

Déconnexion ...

Déconnexion en cours ... veuillez patienter ...
×

 

 
×