Auteur : Mary Higgins-Clark

Née en 1929 dans une famille d’origine irlandaise, Mary Higgins Clark en revendique l’influence littéraire : « les Irlandais sont des conteurs-nés », dit-elle.

Pourtant, le trajet fut long avant qu’elle ne devienne écrivain : la mort prématurée de son père, alors qu’elle n’a que dix ans, la dissuade de poursuivre plus avant ses brillantes études, et la pousse très tôt à devenir secrétaire dans une agence de publicité. Trois ans plus tard, mue par le même souci d’aider sa famille, elle s’engage durant un an comme hôtesse de l’air, avant d’épouser Warren Clark.

Commence alors la grande aventure de l’écriture : elle rédige de nombreuses nouvelles et, si elle essuie refus sur refus de la part des éditeurs, s’obstine dans cette voie, inlassablement. La mort de son mari, en 1964, et l’obligation d’élever seule ses cinq enfants, mettent un frein à ses ambitions littéraires ; il lui faut attendre 1975 pour que ses efforts soient enfin récompensés : avec la publication très remarquée de La Maison du Guet (Where are the children?), l’aventure Mary Higgins Clark commence.

Dès lors, elle enchaîne les succès, au point d’être l’auteur le plus vendu aux États-Unis. En 1980, en France, elle obtient le Grand Prix de la littérature policière pour La Nuit du Renard, roman devenu un classique de la littérature à suspense. Celle que l’on a surnommée la « reine du crime » mène aujourd’hui une vie paisible au milieu des siens, à mille lieues des scenarii machiavéliques qui continuent à germer dans son esprit, pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Accès enseignant

Inscrivez-vous ou saisissez vos identifiants magnard.fr pour accéder aux ressources réservées aux enseignants.

×

Déconnexion ...

Déconnexion en cours ... veuillez patienter ...
×

 

 
×